Présentation du projet

 


L’approche du français comme langue seconde dans l’enseignement pré-scolaire

La conception du site BILEM (Bilinguisme en maternelle) est le fruit d’une recherche-action-formation initiée en 2012 et complétée depuis par une recherche collaborative encore en cours. Le projet associe le CASNAV de l’Académie de Besançon (Centre Académique pour la Scolarisation des enfants Allophones Nouvellement Arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de Voyageurs), l’université de Franche-Comté, l’ESPE de l’Académie de Besançon et différents acteurs de l’éducation nationale du premier degré. Il est inscrit dans le plan académique de formation et dans l’axe 2 de la structure fédérative de recherche en éducation de l’ESPE et Université Franche-Comté (FR Educ) depuis 2014.

Historique d’une recherche collaborative ancrée sur le territoire de la Franche-Comté

2012 : Sous l’impulsion de demandes de nombreux enseignants auprès du CASNAV, la recherche-action-formation s’est d’abord focalisée sur la scolarisation des élèves issus de l’immigration turque signalés par les équipes pédagogiques comme étant en « difficulté scolaire » (Thamin, 2015). Le CASNAV et les interlocuteurs universitaires ont choisi de produire avec les acteurs de terrain des ressources et des connaissances communes adaptées aux différents situations locales (Thamin & Rigolot, 2014 ; Thamin 2013). La problématique s’est élargie ensuite à l’ensemble des enfants allophones en primaire. Elle s’est enfin focalisée sur l’école maternelle et la professionnalisation des enseignants en contexte de pluralité linguistique et culturelle.

2014 à 2016 : Un groupe de travail s’est constitué sous l’impulsion du CASNAV, des chercheurs et de la mission maternelle. Il impliquait une trentaine d’acteurs volontaires de huit circonscriptions (Morteau, Saint-Claude, Dole, Gray, Béthoncourt/Montbéliard, Pontarlier, Besançon 1) : professeurs des écoles, enseignants des Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en difficulté, conseillers pédagogiques, coordonnateurs des Réseaux réussites scolaires, inspecteurs de l’éducation nationale, Inspecteurs Académiques Régionaux, formateurs CASNAV, enseignants-chercheurs universitaires locaux et nationaux. Les objectifs du projet visaient à engager les acteurs dans un travail de déconstruction et de re-construction des savoirs et représentations, dans le but de déclencher un changement progressif de postures professionnelles moins anxiogènes pour l’enfant, sa famille et pour les enseignants eux-mêmes. L’ambition était de construire ensemble des gestes professionnels plus adaptés aux élèves, par des mises en interaction des savoirs savants et savoirs pratiques. A partir d’un questionnement sur le développement des compétences orales en français langue seconde dès la première scolarisation, le travail a porté sur les points suivants :

  • Développer un réseau de mutualisation des pratiques professionnelles et des ressources (didactiques, pédagogiques ou institutionnelles).
  • Produire et expérimenter dans chaque contexte des ressources formalisées permettant de développer des activités plurilingues en classe.
  • Prendre en compte des besoins spécifiques des élèves bilingues émergents.

2016- : La recherche collaborative a évolué vers un essaimage des groupes de travail professeurs-chercheurs dans le cadre de la formation académique, la mise en place de visites-conseil dans les écoles, des accompagnements à la recherche.

Le projet donne lieu à l’organisation régulière de journées d’étude et à des publications.

Synthèse des objectifs globaux 

  • Améliorer les compétences langagières et linguistiques des élèves bilingues émergents en maternelle.
  • Favoriser l’entrée dans les apprentissages et dans le français comme langue de scolarisation en lien avec la socialisation langagière plurilingue des élèves.
  • Favoriser l’accueil des familles et enrichir la relation école-famille.
  • Prendre en considération les langues et cultures des élèves dans l’école et dans la classe.
  • Sécuriser les pratiques professionnelles des enseignants en contexte plurilingue.
Equipe de conception:

  • CASNAV de l’académie de Besançon
  • Université de Bourgogne Franche-Comté, laboratoire CRIT (EA 3224)
  • ESPE de Besançon
  • CANOPE Besançon

Remerciements aux contributeurs:

Consulter la bibliographie du projet

Journées d’étude en lien avec le projet « Approche du français langue dans le préscolaire »

2018:  « Le bilinguisme turc-français : un atout pour la réussite scolaire. Co-éducation et collaboration école-famille ».  3/10/2018. La Fraternelle, Saint-Claude. UBFC & ESPE Franche-Comté (Krüger, Lasne, Thamin), axe 2 FR Educ, CASNAV de l’Académie de Besançon, en collaboration avec l’ESPE de l’Académie de Strasbourg.

2017:  « Les langues des enfants au service des apprentissages en maternelle : rassurer, engager, avancer ».  01/02/2017. ESPE Franche-Comté, Besançon. ESPE et UBFC (Krüger & Thamin), axe 2 FR Educ, CASNAV de l’Académie de Besançon, en collaboration avec les ESPE des Académies de Strasbourg et Nancy-Metz..
2014:  « Diversité linguistique et culturelle à l’école primaire et formation professionnelle : regards croisés entre expériences des praticiens et recherches scientifiques ».  29/01/14. ESPE Franche-Comté, Besançon. ESPE & UFC (Cambrone-Lasnes, Krüger, Thamin), axe 2 de la Fédération de Recherche en Éducation de Franche-Comté, CASNAV de l’Académie de Besançon

 

 

 

 

Les commentaires sont clos.